Qui est l’archiviste Jean-Marie KAPET: allons à sa rencontre?
Qui est l’archiviste Jean-Marie KAPET: allons à sa rencontre?

Qui est l’archiviste Jean-Marie KAPET: allons à sa rencontre?

Spread the love

À la rencontre d’un SID est série de billets consacrée à des collègues archivistes, documentalistes et bibliothécaires. Elle a pour objectif de leur permettre de partager avec la communauté ArchivInfos leur parcours et conception sur divers sujets. Pour ce numéro, nous allons à la rencontre de l’archiviste Jean-Marie KAPET président de l‘organisation Archivistes Leaders International.

Jean-Marie KAPET est l'archiviste de ONG Care Intenational USA Côte d'Ivoire
L’archiviste Jean-Marie KAPET, président Archivistes Leaders International

Quel est votre parcours académique ?

D’une part, après mon BAC A2 obtenu en 2001 en candidature libre, j’ai intégré l’École de Formation à l’Action Culturelle (EFAC). C’est une école de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC) d’Abidjan, Côte d’Ivoire. Je sors de l’EFAC en 2003 avec mon Diplôme d’Aptitude à l’Action Culturelle Option Information Documentaire et Spécialité archivistique. D’autre part, de 2014 à 2016, j’ai fait un master en management de projet.

Par ailleurs, passionné de formation continue online, je possède à mon actif plus d’une dizaine de certificats de formation dans divers domaines. Ces certificats concernent notamment les domaines de :

  • management ;
  •  marketing et communication ;
  •  l’informatique ;
  • la sureté et la sécurité ;
  • coaching ;
  • l’entrepreneuriat et bien plus..

Ma routine de formation consiste à acquérir au moins 3 nouvelles compétences par année.

Quel est votre parcours professionnel archiviste Jean-Marie KAPET?

Tout d’abord, entre 2003 et 2005, j’ai effectué des stages respectivement à la CNPS  et à Orange Côte d’Ivoire. Ces expériences m’ont permis de m’initier à l’informatique et à l’archivage des dossiers du personnel. Le stage à Orange Côte d’Ivoire se transforme très rapidement en un CDD sur un projet de certification ISO 9OO1.

En proximité avec l’unité de management qualité, cette expérience me permet de découvrir l’approche de la qualité totale. Cette expérience m’ a permis aussi de découvrir les implications et interactions de cette approche avec l’archivage et la documentation. Cette expérience m’a ouvert les yeux sur une nouvelle approche du métier orienté vers le records management.

Ensuite, entre 2007 et 2009, j’ai rejoint la fonction publique à la suite de mon admission à un concours. J’ai d’abord travaillé au tribunal de la ville de Grand-Bassam. Puis, en 2009, j’ai rejoint la cellule de coordination de la coopération Côte d’Ivoire Union européenne comme archiviste principal. Enfin, depuis 2011, je travaille au sein de l’ONG CARE International USA en Côte d’Ivoire.  

En outre, mes différents appuis en archivage dans d’autres pays francophones et anglophones m’ont permis également de découvrir mes limites. Je les ai renforcées dans une approche à 360°.

Depuis 2021, j’occupe au sein de CARE International le poste de responsable de la protection des données, de la digitalisation et des Archives.  C’est assurément et naturellement l’aboutissement d’une riche expérience dans la gestion des archives physiques et numériques et des records. Cela m’installe définitivement dans une approche holistique de la gestion de l’information.

Par ailleurs, je tiens à noter que mon amour pour l’entrepreneuriat m’a permis de réaliser diverses prestations de services.

SID Jean-Marie KAPET sur une mission d'archivage.
Archiviste Jean-Marie KAPET sur une mission d’archivage

L’archiviste Jean-Marie Kapet a-t-il des anecdotes à nous raconter et quelle est votre routine habituelle ?

Je tiens déjà à dire que je n’ai pas choisi cette profession, mais c’est elle qui m’a plutôt choisi.  J’étais parti pour rejoindre l’École Nationale de Musique. Toutefois, ma découverte du monde professionnel m’a ouvert les yeux sur la richesse de l’archivistique. L’archivistique m’a permis d’acquérir un immense capital connaissance et depuis ce fut le coup de foudre.

Par ailleurs, je passe souvent pour un personnage sans intérêt lorsque je me présente comme archiviste à des réunions stratégiques. Tel est également le cas au cours des séance de formations.  Mais, au fil des discussions, on découvre très vite la forte valeur de mes contributions. Et s’ensuit la question : êtes-vous seulement archiviste ?   Et je réponds fièrement Oui pourquoi ? En réalité, je ne fais pas que garder des informations, mais je les cultive. RIRE

En ce qui concerne ma routine, ma journée commence par la prière et la méditation matinale. Je partage ensuite de l’attention depuis la maison (mon épouse, mes enfants) et au travail. Le reste de ma journée, se traduit comme suit :

  • révision de ma To do list de la veille ;
  •  lecture de mes emails ;
  •  mise en place de ma to do list du jour avec prise en compte de la Matrice Eisenhower ;
  •  exécution des tâches planifiées ;
  •  gestion des taches non planifiées et des voleurs de temps ;
  •  bilan de la journée, renseignement de tous les outils de suivi et d’évaluation.

En outre, je fais une autoformation au quotidien (lecture de livre audio). Je dispose également d’une chaine YouTube que j’amine occasionnellement. Je termine la journée par une prière, un partage de mot d’encouragement à mon équipe pour le travail journalier abattu.

Parlez-nous du Sommet digital des archivistes africains et de l’organisation Archivistes Leaders International.

Le Sommet digital des archivistes africains est un événement qui réunit les archivistes du continent et de la diaspora comme Adama Aly Pam. Ces derniers abordent à travers des interventions et interviews divers thèmes en lien avec les réalités professionnelles et académiques de l’Afrique.

L’engouement constaté autour du salon digital des Archivistes africains nous a amené à créer l’organisation Archivistes Leaders International. Cette organisation dont je suis le président rassemble aujourd’hui dans son groupe Telegram plus de 300 membres archivistes africains. Ces derniers peuvent échanger et partager des informations en lien avec nos réalités et le métier d’archiviste.

Archivistes Leaders est désormais le réseau le plus dynamique par excellence des archivistes Africains. Elle organise des Webinaires de qualité en collaboration avec des experts de divers horizons.  

Pour 2022, Archivistes Leaders planifie de relever bon nombre de défis rencontrer par les archivistes. Nous organiserons diverses formations à l’égard de nos membres. Nous voulons mettre en place un sous-groupe premium. Les membres de ce dernier auront la possibilité de contribuer à la croissance du groupe. Ils pourront aussi bénéficier de services et avantages spéciaux de haut niveau réservé aux contributeurs.

En outre, Archivistes Leaders est aussi présent sur YouTube, Facebook, Twitter et LinkedIn.

12 commentaires

  1. Seydou Dembelé

    Vraiment vous êtes une référence dans le domaine l’archivistique et avec des archivistes chevronés comme vous ,nous pouvons espérer une nouvelle vision sur le métier d’archiviste

  2. Ping :Comment devenir un bon archiviste efficace et épanoui ? - ArchivInfos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.