Métiers de l’information et de la documentation en 2022 : Guide Ultime
Métiers de l’information et de la documentation en 2022 : Guide Ultime

Métiers de l’information et de la documentation en 2022 : Guide Ultime

Spread the love

Vous venez d’avoir votre baccalauréat ? Envie de vous réorienter ? Vous vous demandez quelle filière ou quel métier choisi ? Et si vous vous intéressez aux métiers de l’information et de la documentation ?

Encore peu connues, notamment en Afrique, les sciences de l’information et de la documentation offrent divers débouchés professionnels. Ces derniers ne se réduisent pas uniquement aux métiers classiques d’archiviste, de bibliothécaire ou de documentaliste.

Dans cet article, nous allons vous dresser un panorama des débouchés et métiers de l’information et de la documentation.

Métiers de l'information et de la documentation prend en compte divers activités et domaines d'avenir.
Métiers de l’information et de la documentation

Sommaire

Domaines et niveaux d’études requis pour les métiers de l’information et de la documentation

Métiers de la documentation et de la recherche de l’information

Les métiers de la gestion des archives et de l’information

Professions en conception et gestion de système d’information

Métiers de la gouvernance de la donnée

Débouchés de la bibliothéconomie

Métiers de la rédaction et de l’édition

Gestionnaire du patrimoine culturel

Les métiers de la communication

Domaines et niveaux d’études requis pour les métiers de l’information et de la documentation

Collecte, traitement, communication et valorisation : les métiers de l’information et de la documentation comme l’archiviste sont très techniques et très passionnants. Le secteur de l’information et de documentation recouvre une multitude de profils, une diversité de postes et de réalités contrastés.

Les sciences de l’information et de la documentation sont au carrefour de diverses sciences : histoire, archéologie, informatique, communication, etc. De plus, ses formations offrent des débouchés dans les domaines de la :

  • communication, journalisme et information média ;
  • gestion de patrimoine culturel ;
  • gouvernance de la donnée ;
  • analyse de tendance ;
  • édition ;
  • etc.

Par ailleurs, le progrès des TIC a fait évoluer les métiers et a facilité l’avènement de nouveaux profils et compétences. L’accès à ces métiers exige un diplôme de type bac+2, bac+3 ou bac+5 en archivistique, documentation, histoire, informatique, communication.

Enfin, une évolution vers un doctorat dans ces domaines est également possible. Certaines spécialisations ne sont pas disponibles en Afrique et oblige à poursuivre les études en France, Belgique, au Canada, etc. archivInfos.com accompagne les étudiants ou professionnels archivistes, bibliothécaires, documentalistes africains qui désirent poursuivre leurs études en France.

Métiers de la recherche de l’information et de la documentation

L’information représente aujourd’hui un enjeu stratégique, un outil important d’aide à la prise de décision. En effet, les enjeux et opportunités qu’elle présente nécessitent qu’elles soient non seulement disponibles, mais aussi à temps.

Chercher, gérer et mettre à disposition l’information utile constituent les attributions des spécialistes de la recherche de l’information.

Documentaliste, veilleur, chargé de veille ou chargé de recherche d’information

Généralement confondu avec le bibliothécaire, le documentaliste a pour rôle de rechercher et de mettre à disposition l’information essentielle. Grâce aux outils de veille stratégique, il aide à la prise de décision en mettant à disposition l’information utile.

Autrement dit, au sein d’une organisation, le documentaliste met sélectivement à disposition de chaque salarié, l’information stratégique et adaptée. Ce service qu’il rend représente le résultat d’un travail de recherche continuel issu de diverses sources d’informations. Loi, norme, brevet, article de journal, revue scientifique, le documentaliste sait mettre à disposition de l’usager le document primaire nécessaire.

Encore appelé veilleur, chargé de recherche d’information, il a généralement une connaissance approfondie du secteur d’activité de son employeur. Autrement dit, pour être documentaliste dans un centre de documentation juridique, des connaissances et prérequis en droit représentent des atouts. Un veilleur recruté par une entreprise d’assurance doit disposer de connaissances dans les domaines de l’assurance.

Par ailleurs, le documentaliste peut exercer autant dans une bibliothèque spécialisée, dans un centre de documentation, mais aussi dans une entreprise. Disposant de compétences en informatique, il peut intervenir au stade de conception de bases de données ou de système d’information.

Devenir documentaliste l’un des principaux débouchés des métiers de l’information et de la documentation.

Knowledge manager

Le métier de Knowledge Manager constitue l’un des nouveaux métiers favorisés par l’intelligence artificielle. Gestionnaire de connaissances, il est un archiviste des temps modernes qui a pour rôle de rassembler et de communiquer des connaissances.

Le knowledge Manager centralise, contrôle, diffuse et gère les savoirs et techniques d’une entreprise. D’une part, à travers des enquêtes, il collecte les données auprès de collaborateurs, des experts et des clients. Il favorise l’émulation et l’esprit d’équipe en réduisant les obstacles entre les services d’une même organisation, en promouvant le partage.

D’autre part, son travail l’oblige à avoir une connaissance complète de l’organisme dans lequel il exerce. Il rassemble des informations sur les acteurs du marché que sont : les fournisseurs, les clients et les concurrents. Le Knowledge Manager, aussi veilleur, suit les activités des entreprises du même secteur ainsi que les nouvelles techniques. Ce travail lui permet en effet de faire évoluer l’entreprise en fonction des données qu’il collecte.

En outre, il dispose aussi des compétences qui peuvent lui permettre de concevoir des outils de travail collaboratif. Le Knowledge Manager est assimilé aux métiers d’analyste intelligence économique, lobbyiste, responsable de la cellule d’intelligence économique, Account Manager, etc. Le Knowledge Manager est l’une des variantes des métiers de l’information et de la documentation.

Métiers de l'information et de la documentation prend en compte la branche de la recherche, de la veille et de la mise à disposition de l'information utile.
Veille information comme métiers de l’information et de la documentation

Net surfeur/Net surfeuse

Encore appelé cyberdocumentaliste, websurfeur, infomédiaire, le net surfeur fait partie des métiers de la culture et de gestion documentaire. Il recherche et gère des sources et des informations selon les besoins de son organisme. Le net surfeur oriente, à travers ses choix et commentaires, les internautes dans la multitude de sites existants.

Le websurfeur travaille essentiellement dans les grands sites portail qui gèrent l’essentiel du contenu. Ces grands sites portail sont entre autres les :

  • annuaires ;
  • moteurs de recherche ;
  • fournisseurs d’accès.

De surcroît, il référence et annote en moyenne une quarantaine de sites par jour. Le travail du net surfeur consiste aussi à repérer les tendances émergentes, les stratégies et les projets de la concurrence. Il répertorie, classe, décrit, vérifie les liens avant de les référencer dans les rubriques préparées à cet effet par les indexeurs.

En dernier lieu, en choisissant ce métier, vous aurez à naviguer sur internet pour y chercher de l’information. Toute la journée, vous aurez à scruter le web à la recherche de sites nouveaux et intéressants.

Les métiers de la gestion des archives et de l’information

Suivant leur profil, les professionnels de l’information documentaire se chargent de la gestion de la mémoire commune. Les métiers d’archiviste et de records Manager sont les plus connus.

Archiviste

Gardien de la mémoire collective, l’archiviste collecte, étudie, classe, restaure, conserve et communique les documents, quel que soit leur support. Professionnel de l’information et du patrimoine, il s’occupe des documents appelés archives. Ces dernières peuvent être aussi bien qu’anciennes.

L’archiviste se charge notamment de la conservation des archives du 1er au 3e âge. Au sein d’une organisation, il sensibilise et forme ses collègues sur la bonne gestion des archives. Dépositaire de la mémoire collective, l’archiviste est également un médiateur. En outre, il valorise et communique aux publics ou usagers les archives. Il fait ainsi vivre la mémoire et participe au partage de la connaissance.

L’archiviste exerce à priori dans la fonction publique, précisément aux archives municipales, départementales, nationales, comme aux Archives nationales du Bénin. Ces dernières ne sont pas assez encore développées en Afrique. L’archiviste intervient aussi dans le secteur privé. Son travail dans une entreprise le confond au records Manager qui gère uniquement les archives du 1er et du 2e âge.

Suivant le profil, on parle aussi d’archiviste-paléographe comme l’archiviste-paléographe Adam Aly Pam. Le métier d’archiviste est aussi l’un des principaux métiers de l’information et de la documentation.

Records manager

Le records Manager est l’archiviste moderne. Il met en place les conditions destinées à la bonne gestion des documents au sein d’une organisation. Le records Manager crée une politique de records management conforme aux normes ISO 30301 et 15489. À cet effet, il coordonne les actions qui ont rapport au patrimoine informationnel de l’entreprise.

Le records manager prend en charge le document de sa création à son sort final (élimination ou conservation). Il :

  • s’assure de l’existence du document essentiel ;
  • maintient le document dans son contexte de création ;
  •  veille à la traçabilité du document ;

met à disposition le document en respect des droits d’accès définis.

Ses missions le conduisent à travailler étroitement avec l’ensemble des services de l’entreprise. Il dispose alors de fortes qualités en pilotage et en management de projet.

Autrement dit, le records Manager se porte garant de l’existence du document, mais aussi de sa localisation dans l’ensemble documentaire. En outre, il s’assure également que le document soit accessible, traçable, fiable, exploitable, authentique et intègre.

Encore appelé gestionnaire de documents d’entreprise ou gestionnaire de documents d’activité, il travaille généralement dans le secteur privé, moins dans le public. Le records manager ne gère pas les archives définitives.

En devenant un records Manager, vous allez permettre à l’entreprise qui vous recrute de :

  • disposer du document essentiel ;
  • être en conformité aux exigences légales et réglementaires ;
  • se protéger en cas de contentieux ou de litige.

Voilà en quoi consisteront vos principales missions, l’importance de l’archiviste.

Gérer les archives comme métiers de l'information et de la documentation.
Salle de conservation des archives papiers

E-archiviste

Le métier d’e-archiviste est l’une des nouvelles spécialités issues de la transformation digitale. L’e-archiviste se charge en quelque sorte de la gestion des documents numérisés ou archives numériques (documents dématérialisés). À cet effet, il met en place les outils d’archivage électronique.

Tout en faisant le même travail que l’archiviste, il a des compétences particulières en informatique. C’est encore un métier assez méconnu et confondu avec le records Manager ou l’archiviste classique. Ce dernier se charge généralement de la gestion des archives numériques et papiers.

Spécialiste de l’archivage électronique, l’e-archiviste est un acteur clé dans les processus de dématérialisation des documents et des procédures. C’est un métier promoteur, notamment en Afrique où beaucoup de structures publiques comme privées sont dans une démarche de dématérialisation.

Beaucoup d’archivistes cherchent d’ailleurs à acquérir et à développer davantage de connaissances et compétences en gestion d’archives numériques.

Document Controller comme métier de l’information et de la documentation

Encore assez méconnu en Afrique, le document Controller gère et rend accessible le patrimoine informationnel de l’entreprise. Il est responsable de la gestion des documents produits ou reçus par son organisme. En plus de ses attributions, il est le garant de la qualité des documents qu’il reçoit.

En outre, il s’assure de la conformité des documents importants à la procédure de recherche et de fabrication des produits de l’entreprise pour laquelle, il travaille. Le doc Controller travaille généralement dans le milieu industriel. Il centralise tous les documents nécessaires à l’élaboration d’un projet.

Dans les secteurs très réglementés tels que l’industrie pharmaceutique, cette fonction est essentielle.

Professions en conception et gestion de système d’information

L’information une fois disponible doit être disponible, organisée et exploitable. Gérer l’information nécessite le déploiement et l’utilisation de divers outils numériques tels que les bases de données, outils collaboratifs, etc.

Architecte d’information, chef de projet web, gestionnaire de contenu, webmaster, webmestre

Gérer l’information requiert l’usage de divers outils, mais aussi de compétences spécifiques. Site internet, outil de travail collaboratif, base de données, système d’information… constituent quelques exemples d’outils de gestion de l’information.

Les spécialistes en système d’information se chargent de la conception de ses outils. L’architecte de l’information ou le webmestre travaille de sorte à faciliter la diffusion de l’information. Il imagine à cet effet des interfaces hommes/machines conviviales et performantes. Dans la mise en place de solution web, il prend en compte l’expérience utilisateur.

Encore appelé gestionnaire de contenu, il se charge de la mise en ordre des éléments nécessaires au bon fonctionnement d’une interface web. Ces éléments sont entre autres : serveurs, ordinateurs, systèmes d’exploitation ; ordinateurs, machines, etc.

Suivant son profil, il peut aussi exercer le rôle de Community Manager au sein des bibliothèques ou entreprises.

Architecte de systèmes d’information

L’architecte de systèmes d’information est responsable de la conception et de l’organisation des outils et logiciels indispensables à la circulation des données. Recruter, il analyse l’arsenal informatique de sorte à les adapter aux besoins qu’il a relevés. Il le fait aussi pour résoudre le problème précis qu’on lui demande de résoudre.

La solution qu’il propose est évolutive et flexible, et ce, dans le respect du budget prévu. Il suit également sa mise en place de sorte à s’assurer de sa conformité, mais aussi de sa permanence. Il dispose de compétences en conception et modélisation, de matériels et d’applications (BI, ERP, CRM, Workflow…).

L’architecte de systèmes d’information peut aussi bien travailler dans le secteur public, le privé encore en free-lance.

Gestionnaire de bases de données

Le gestionnaire de bases de données est la personne responsable de la base de données qui contient les informations de l’entreprise. Il est le garant de la bonne gestion et disponibilité des données de l’entreprise. À cet effet, il crée, administre, organise et met à jour la base de données.

Ses attributions l’obligent d’abord à définir les paramètres, règles de sécurité et normes de la base de données. Il joue un rôle important à la conception, dans l’administration et la maintenance de la base de données.

Le gestionnaire de bases de données préconise des solutions de sauvegarde, de purge, de récupération et d’archivage des données. Il peut intervenir aussi bien dans les organismes publics que privés.

La gouvernance de la data ouvrant divers métiers de l'information et de la documentation.
La gouvernance de la donnée et les différents métiers de l’information et de la documentation

Métiers de la gouvernance de la donnée

Avec la transformation numérique et l’intelligence artificielle, les données et les enjeux qu’elles soulèvent sont sous les projecteurs. Leur quantité massive, l’accroissement du nombre de paramètres à prendre en compte rend complexe le pilotage ou la gestion des organisations. À cela, s’ajoutent la nécessité et le besoin de prendre des décisions rapides en un laps de temps.

Cette évolution de la data a engendré l’apparition de nouveaux acteurs de la data au sein des organismes. La CIBA organise d’ailleurs une conférence sur la gouvernance de l’information et du numérique en Août 2022 qui rassemblera divers acteurs. Elle a déjà ouvert les inscriptions.

Chief Data Officer

Le Chief Data Officer (CDO) s’assure du pilotage de la politique de gestion et de la gouvernance des données. Pour les données, il s’assure de leur :

  • détection ;
  • collecte ;
  • mise en qualité ;
  • traitement ;
  • restitution.

Par ailleurs, le CDO renseigne sur la valeur des données et des tendances. Il attire aussi l’attention des employés et porte la politique générale de la gouvernance de la donnée de l’entreprise.

Business Analyst

Le Business Analyst identifie et met à disposition les données en entrée au niveau de chaque service de l’entreprise. Son travail l’amène à identifier les données existantes et leur source. Il s’assure en plus que les données et flux associés soient complets et de qualité.

Le Business Analyst se charge aussi de la définition des sources de données non existantes qui peuvent enrichir le service. À cet effet, il se charge de la collecte de données externes près des opérateurs externes afin d’enrichir des flux de données. Son objectif est d’améliorer l’efficience de l’entreprise.

Data Scientist et Data Architect

Les données, une fois collectées, doivent être traitées et remplies les raisons de leur collecte. Avec des algorithmes mathématiques, le Data Scientist assure le traitement des données suivant le cahier de charges du service. Expert de l’exploration des données, avec ses algorithmes, il traduit le problème initial avec des codes et la mathématique.

Les analyses du Data Scientist lui permettent de résoudre les problématiques de l’entreprise et de mieux orienter les décisions stratégiques.

Le Data Architect quant à lui, définit, construit et fait évoluer les programmes technologiques qui ont rapport aux services data de l’entreprise. Il met en place le Document d’Architecture technique et valide les solutions, flux de données et infrastructures de l’entreprise.

Data Engineer et Data Owner

Ce professionnel du Data maîtrise les outils techniques utilisés pour la manipulation des données. Le Data Engineer joue le rôle d’interprète entre le Data Scientist et le Data Architect.

Le Data Owner assure la responsabilité de l’intégrité, de la qualité et de l’usage des données dont il a la charge. D’une part, il définit les contraintes et le modèle applicables aux données. D’autre part, il établit l’accessibilité des données, et ce, en fonction de chaque profil et du type de confidentialité. Le Data Owner constitue et encadre l’ensemble du processus de gestion des données.

La combinaison des compétences en gestion des archives, conception de systèmes d’information ou gouvernance de l’information peut permettre d’aspirer à un poste de Directeur de système d’information.

Débouchés de la bibliothéconomie

Suivant leur type, les professionnels des métiers de la bibliothéconomie interviennent dans les bibliothèques, médiathèques, discothèques ou encore ludothèque.

Bibliothécaire comme métier de l’information et de la documentation

Présent dans les bibliothèques locales, départementales, municipales, nationales et d’établissements scolaires, les bibliothécaires sont des professionnels du livre. Ce professionnel de l’information documentaire, contrairement à ce que pense la masse, ne s’occupe pas uniquement des livres ou a surveillé les bavardages. Le bibliothécaire gère non seulement un fonds documentaire, mais œuvre aussi à la mise en place d’une politique pour son accroissement. Il répertorie, classe et conserve les ouvrages en suivant des méthodologies et normes bien spécifiques.

En plus de ces missions, il met en place diverses activités de marketing documentaire afin d’être en contact avec les usagers. Il oriente et conseille les usagers de la bibliothèque sur les documents utiles en tenant compte des sujets de recherche et des besoins de chacun.

Par ailleurs, le bibliothécaire peut aussi travailler dans le secteur privé. Des entreprises ou des associations disposent d’ouvrages spécifiques, en relation avec leur domaine d’exercice. Il aura donc pour rôle de mettre à disposition du personnel, l’ouvrage essentiel. C’est comme le cas des cabinets juridiques.

Métiers de l'information et de la documentation prend en compte diverses branches de la bibliothéconomie.
Salle de lecture d’une bibliothèque

Médiathécaire

Dans une médiathèque, le médiathécaire est l’équivalent du bibliothécaire au sein d’une bibliothèque. Il gère l’achat, le renouvellement et la programmation des produits culturels proposés par l’organisme. Ce professionnel de l’information documentaire accompagne et conseille les usagers, peu importe leur catégorie. Il les aide dans leur choix de livres, cédéroms, DVD, CD de musique, expositions afin de répondre à leurs attentes.

Enfin, le médiathécaire organise aussi des animations en vue de créer une dynamique au sein de la médiathèque.

Discothécaire

Bibliothécaire musical, le discothécaire est un métier méconnu du secteur musical, surtout avec la multiplication des usages d’écoute sur l’internet. C’est pourtant un métier en pleine évolution où les discothécaires innovent et s’approprient les nouveaux outils de la dématérialisation.

Le discothécaire joue un rôle intermédiaire de diffusion entre l’œuvre et le public. Il exerce ce rôle au niveau local et à des coûts faibles, voire nuls, pour l’usager. Il cherche à faire découvrir, à former et à éveiller l’oreille, à la manière d’un média.

Le discothécaire conseille l’usager, lui recommandent des œuvres en fonction de ses goûts et critères. Il n’intervient pas seulement sur la formation de l’oreille, mais aussi sur celle des musiciens, notamment le prêt de partition.

À l’instar des médiathèques, il peut aussi exercer dans des structures de musiques actuelles. Les écoles de musique cherchent à disposer des documents sonores et des imprimés relatifs aux enseignements suivis par leurs élèves.

Ludothécaire

Si vous êtes un admirateur des jeux et des enfants, c’est le métier qu’il vous faut. Un animateur avant tout, le ludothécaire organise et met en place une série d’activités destinée à de jeunes enfants. Un public averti peut également participer à ses activités.

 Le ludothécaire est un professionnel spécialisé dans l’animation du jeu et des jouets. Il accueille, informe, oriente, guide… ses usagers. Polyvalent, il conçoit des activités artistiques et culturelles, mais aussi prospecte en quête des dernières nouveautés en matière de jeu.

Métiers de la rédaction et de l’édition

Hommes des lettres et de l’écriture, certaines formations en information, documentation forment aux métiers de

  • rédacteur technique
  • éditeur ;
  • libraire ;

Ces acteurs constituent des maillons importants dans la chaîne du livre.

Les métiers de l'écriture, de la rédaction et de la publication comme des métiers de l'information et de la documentation.
Métiers de l’écriture

Rédacteur technique

En général, les formations pour devenir professionnels de l’information documentaire proposent un volet communication. Dans ce métier, vous n’aurez pas à gérer l’information documentaire. Vous serez davantage un pédagogue qui écrira des modes d’emploi ou des notices d’entretien.

Au sein des industries, le rédacteur technique étudie la documentation technique mise à sa disposition pour en synthétiser les données techniques. Autrement dit, il joue le rôle d’intermédiaire entre utilisateurs, ingénieurs et techniciens.

Si vous avez une bonne plume et un esprit de synthèse, ce métier peut être le vôtre. En acquérant des expériences, le rédacteur technique peut devenir responsable du service de documentation d’une grande entreprise.

Éditeur : métier de l’information et de la documentation

Si vous êtes un amoureux des mots et un lecteur critique, le métier de l’édition est peut-être le vôtre. Cet acteur de la chaîne du livre suit chacune des étapes de sa production, de sa sélection à sa présentation.

L’éditeur a pour mission de choisir, polir, affiner et améliorer un manuscrit, et ce, avant sa publication. Relecture, correction, mise en forme définitive constituent ses principales missions. Poste de management, il coordonne les équipes de sélection, de correction, de mises en forme, commercialisation, promotion et vente du livre.

Libraire

Contrairement aux autres métiers, cinq diplômes peuvent permettre de devenir libraire :

  • CAP employé de ventre spécialisé, option D produits de librairie-papeterie-presse
  • baccalauréat en librairie ;
  • DUT information communication, option métiers du livre et du patrimoine ;
  • Licence ;
  • Master.

Le libraire est un commerçant qui conseille et aide le client au choix d’un ouvrage. C’est l’acteur de la chaîne du livre chargé de sa vente. Il fait partie de la chaîne de distribution. Sa mission l’amène à avoir une connaissance des réseaux de distribution et des techniques de vente et de gestion.

Ses connaissances et compétences prennent en compte la gestion des :

  • inventaires ;
  • commandes ;
  • gestions de stock et d’approvisionnement ;
  • traitements des codes-barres ;
  • mises en valeur des rayons et de la vitrine.

Il peut exercer sa mission au sein d’une librairie comme salarié ou encore en free-lance.

Gestionnaire du patrimoine culturel

La gestion du patrimoine culturel comme l'un des principaux débouchés des métiers de l'information et de la documentation.
Patrimoine culturel

La gestion du patrimoine culturel ou le management des entreprises culturelles constituent deux des masters les plus embrassés par les professionnels de l’information documentaire africains. Un(e) chargé(e) de mission patrimoine culturel a pour missions la supervision et la mise en œuvre de politique et d’actions de :

  • conservation ;
  • étude ;
  • enrichissement ;
  • mise en valeur ;
  • diffusion de patrimoine culturel.

C’est un intermédiaire entre le public et les artistes. Il négocie avec les élus locaux et responsables, les activités de valorisation du patrimoine. Ces activités peuvent être : la restauration, l’aménagement, la création de musées, les manifestations de tout genre, journées découvertes, etc.

C’est un métier qui nécessite des compétences en droit, en management, en administration, etc. Il exige aussi un niveau de culture générale élevé et beaucoup de connaissances en histoire. Le gestionnaire de patrimoine culturel peut travailler dans divers domaines : arts plastiques, culture urbaine, spectacle vivant, festival musical.

Les métiers de la communication

Divers métiers composent le domaine de la communication. Avec le digital, les profils peuvent diversifier d’un environnement à un autre.

Chargé de communication

Les attributions du chargé de communication dépendent de la taille de l’entreprise dans laquelle il exerce. Suivant le cas, il peut se charger de la communication institutionnelle, commerciale, interne, événementielle ou web.

C’est un professionnel polyvalent chargé de :

  • la mise en place d’une stratégie de communication ;
  • la définition des objectifs et du suivi des résultats des campagnes de communication ;
  • la proposition d’actions événementielles et l’amélioration de la notoriété de l’entreprise ;
  • choix des supports de communication ;
  • etc.

Le chargé de communication est aussi un manager susceptible de diriger une équipe. Il peut travailler dans n’importe quel type de structure qu’elle soit publique ou privée.

Directeur de communication

Il se charge de la conception et de la mise en œuvre de la stratégie d’image et de marque. À travers des activités d’édition, web, événementielles, relation publique, relations presse, il assure la communication interne et externe de l’entreprise.

C’est un fin stratège, un chef d’orchestre et un ambassadeur de son entreprise. Il dirige une équipe souvent composée d’attachés de presse, d’infographistes, de chefs de projets, etc.

La gestion des communautés, quelles soient virtuelles ou physiques, comme l'un des métiers de l'information et de la documentation.
Le community management

Community Manager

Le CM crée et interagit sur les réseaux sociaux avec une communauté avec qui il cherche à mettre en place une relation privilégiée et durable. Il anime et fédère cette communauté autour de la marque, de l’identité, des produits ou des valeurs de l’entreprise.

Le Community Manger analyse les avis, suggestions et remarques des internautes pour mesurer le taux de satisfaction ou d’insatisfaction. Il est aussi le porte-parole de son entreprise. Ses attributions l’obligent à disposer de compétences en :

  • rédaction ;
  • en créativité (utilisation des logiciels PAO) ;
  • relation client ;
  • usage d’outil de mesure d’audience ;
  • etc.

Le Community manager peut exercer aussi bien comme salarié, comme en free-lance. Cette dernière mode de fonctionnement est celle qui est de plus en plus en vogue.

Iconographe comme métiers de l’information et de la documentation

Encore appelé documentaliste iconographe, documentaliste image, gestionnaire d’archives audiovisuelles, l’iconographe a pour vocation la traduction des mots en images. Il recherche, choisit, négocie et conserve des images et photos qui illustreront un article, un produit ou un livre.

Documentaliste spécialisé dans le traitement de l’image, l’iconographe travaille dans le domaine de l’édition, de la communication et des médias. Il travaille avec les éditeurs, les auteurs, les journalistes qui le chargent de trouver les meilleures images pour des :

  • beaux livres ;
  • publications scolaires ;
  • éditions scientifiques et techniques ;
  • livres pour enfants ;
  • articles de presse.

L’iconographe peut travailler au sein du service photo ou de documentation d’organes de télévision, de presse, d’édition, d’institutions culturelles. Il peut aussi travailler dans une entreprise de publicité ou dans une agence spécialisée.

Ses expériences professionnelles peuvent conduire l’iconographe au poste de responsable d’un service de documentation ou de graphisme. Il peut aussi se tourner vers l’image animée (clips, extraits de films…) en devenant documentaliste audiovisuel.

Ce métier, pas encore assez connu en Afrique est très développé et sollicité en Europe. L’iconographe est un acteur important pour avoir la bonne image, mais aussi pour être conformité avec les règles de la propriété intellectuelle. C’est l’un des métiers de l’information et de la documentation.

À l’instar de ces métiers, le secteur de la communication regroupe d’autres métiers tels que : Trafic manager, chargé de relations publiques, média planneur, content manager, etc.

Le secteur de l’information et la documentation offre donc divers débouchés. Il suffit de choisir sa branche et d’acquérir les compétences nécessaires.

Dans un prochain article, nous allons vous présenter les écoles et universités qui forment aux métiers de l’information et de la documentation en Afrique. En attendant, veuillez nous dire en commentaire lequel de ces métiers de l’information et de la documentation vous intéresse le plus.

10 commentaires

  1. Alors merci bien, il faut dire que j’ai été surpris agréablement. Je suis étudiant en sciences de l’information documentaire mais j’ignorais jusque-là la majeure partie de tous ces débouchés. Le métier qui m’a impressionné est le Gestionnaire de bases de données.

  2. Bernard PITA

    Top Super mon Très Cher Randolphe. Tu nous donnes le goût d’aimer d’avantage le métier historique, présent et avenir.

    Coordonnateur des Archives dans une société Pétrolière au CONGO Brazza.

  3. Achillia LOUKPEY

    Cet article je l’ai tout simplement aimé. Il saura réorienter plus d’un qui doivent se spécialisé après la licence dans le domaine. Je vais le recommander. Félicitations Monsieur AGLIKPO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.