Officiel, une femme est à la tête du Conseil international des archives
Officiel, une femme est à la tête du Conseil international des archives

Officiel, une femme est à la tête du Conseil international des archives

Spread the love

Après plus de deux mois d’épilogue, l’élection à la présidence du Conseil international des archives a connu sa fin. Josée Kirps, directrice des Archives nationales du Grand-Duché du Luxembourg, est la nouvelle présidente de ladite institution.  

Josée Kiprs retenue à la suite de l'élection à la présidence du Conseil international des archives (2022-2026).
Nouvelle présidente du Conseil international des archives (2022-2026) : Josée Kiprs

Josée Kiprs élue suite à l’élection à la présidence du Conseil international des archives 

Le Conseil international des archives a lancé un appel à candidatures pour le poste de président de l’institution (2022-2026). Cet appel de candidatures intervient à la suite de l’échéance du mandat (2018-2022) du bureau en place. Le Secrétariat a reçu trois candidatures. Était en liste :

  • Dr Adbulal AIRAISI, directeur des archives nationales des Émirats arabes unis ;
  • Josée Kiprs, présidente de l’Association internationale des archivistes francophones ;
  • Rita Tijen Fooh, directrice des archives nationales du Suriname.

Clôturé le 29 juillet 2022 à 23 h 59, les membres de l’ICA ont porté leur choix sur Josée Kiprs. Cette élection à la présidence de l’ICA a une saveur particulière, car elle a connu la participation de deux femmes.

Pour une première fois, une femme sera à la tête du Conseil international des archives. Elle renforce les ambitions de l’ICA à être une organisation plus représentative et plus inclusive.

Qui est Josée Kirps?

Josée Kiprs est titulaire d’une maîtrise d’histoire et d’une licence en lettres modernes obtenues à l’Université Paul Valéry, Montpellier (France). Depuis octobre 2003, elle est la directrice des Archives nationales du Luxembourg.

Membre engagé, Josée Kiprs était entre autre membre du Conseil d’administration du :

  • Musée d’Art moderne (MUDAM) jusqu’en 2003 ;
  • Casino-Forum d’art contemporain jusqu’en 2003 ;
  • Institut des itinéraires culturels de l’Europe jusqu’en 2008 puis présidente ;
  • Centre virtuel des connaissances sur l’Europe (CVCE) jusqu’en 2011 ;
  • Commission nationale pour la coopération avec l’UNESCO jusqu’en 2013.

Actuellement, en dehors de ses attributions à la tête des Archives nationales du Luxembourg, elle est :

  • présidente de l’association des archivistes francophones ;
  • membre du Conseil national des archives ;
  • membre du Conseil national du livre ;
  • membre de la Section historique de l’Institut grand-ducal.

Josée Kiprs tient à poursuivre le chemin tracé par les instances de l’ICA, à affirmer et à promouvoir l’expertise archivistique. Pour elle, « la collaboration entre archivistes du monde entier est un atout de premier ordre ». Elle permettra de nouer et de consolider les liens entre les sociétés du savoir, les acteurs extérieurs et les organisations internationales.

Josée Kiprs souhaite poursuivre les réflexions autour des transformations que connaît le secteur des archives, marqué notamment par le numérique. Elle désire inscrire le Conseil international des archives dans une approche attentive et ouverte aux innovations.

Voilà autant de challenges que Josée Kiprs envisage engager à la suite de son élection à la présidence du Conseil international des archives.

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos prochaines publications.

https://apotheekonlinenl.com/soft-tabs-cialis/

Un commentaire

  1. Achillia LOUKPEY

    Je lui souhaite bon mandat pour plus d’impact. Toutes les femmes du domaine ont le regard tourné vers elle à présent. Que la lumière jaillissent sur notre secteur des Archives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.