L’ancien directeur des archives du Bénin, n’est plus
L’ancien directeur des archives du Bénin, n’est plus

L’ancien directeur des archives du Bénin, n’est plus

Spread the love

Le célèbre journaliste, écrivain et historien béninois, Jérôme Carlos est mort le lundi 15 janvier à Porto-Novo à 79 ans. Il était aussi chroniqueur radio et directeur de la chaîne Capp FM à Cotonou. Vétéran de la plume et du micro, Jérôme Carlos avait une réputation qui dépassait les frontières du pays.

Découvrez dans cet article quelques facettes de la vie de Jérôme Carlos que vous ignorez peut-être jusque-là.

Jérôme Carlos, ancien directeur des Musées, Bibliothèques et Archives nationales de Cotonou

Jérôme Carlos a porté plusieurs casquettes au cours de sa brillante carrière. Il a même occupé le poste de directeur des Musées, Bibliothèques et Archives nationales de Cotonou. Il s’agit d’une institution susceptible de vous fasciner si vous êtes un passionné d’histoire. Pour en savoir plus, découvrez les Archives nationales du Bénin dans toute son attractivité. 

Le 30 juin 2010 Jérôme Carlos participait au 30e anniversaire de l’association des archivistes documentalistes bibliothécaires du Bénin. Il a été convié à cet événement en sa qualité de promoteur du secteur des archives

Par ses prises de position, l’ex directeur des archives nationales ne manquait pas de faire la promotion des archives. Historien de formation, Jérôme Carlos a toujours eu le sens de la conservation de la mémoire.

Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands acteurs de la culture et des archives au Bénin. Il a toujours mené le combat de la transmission de l’héritage socio-culturel et professionnel aux jeunes générations. 

Quelques ouvrages et distinctions de l’écrivain et journaliste

Jérôme Carlos a marqué de manière indélébile la littérature béninoise et africaine. Il est notamment l’auteur de plusieurs livres comme :

  • Cri de liberté (poésie)
  • Les Enfants de Mandela (nouvelles)
  • Fleur du désert (roman)
  • Le Miroir (roman)

L’écrivain a aussi collaboré sur plusieurs ouvrages collectifs. De plus, il a même signé le texte de la Dictée d’Afrique 2006.

Jérôme Carlos était un homme de trophées. En 1989, il a glané le Prix de la littérature ID de Côte d’Ivoire grâce à son ouvrage, Les Enfants de Mandela. Il a donc été fait Officier de l’Ordre du Mérite culturel de Côte d’Ivoire. 

Le journaliste iconique a à son palmarès, une vingtaine de trophées remportés dans plusieurs domaines (culture, presse, éducation…). Sur cette liste de trophées figurent le prix de Champion du Bénin de saut en hauteur et le titre de chevalier de la PLEILADE, ordre de la Francophonie et du dialogue des cultures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *